Billet — Exclusivement vôtre

Michel Deguy
par Michel Deguy

« … surgir du fond des eaux le regret souriant »
Baudelaire

 

« Tout a peut-être commencé par la beauté » : ainsi Jean-Marie Pontevia, philosophe, intitulait-il son livre en 1985.
L’écriture inclusive est laide. C’est la première considération. Elle ne l’est pas pour les usagers de 2021 – à l’exception peut-être des institutrices camerounaises […]

Lire la suite

Billet — Poésie et « journée »

Michel Deguy
par Michel Deguy

À Chawki Abdelamir

 

Une « journée » de la poésie ? Pourquoi pas toutes ? Journée du travail, journée de la femme, journée de la paix… Chacune de ces grandes choses exige tout le temps. C’est le propre du culturel commémorant (phénomène social total, eût dit Marcel Mauss en 1904 à une époque où, par exemple, […]

Lire la suite

Billet — Le droit de ne pas mourir

Michel Deguy
par Michel Deguy

L’humanité naquit des crimes contre l’humanité.
En 1550, la controverse de Valladolid entendit les théologiens catholiques, le chanoine Sepulveda, et le dominicain Las Casas : les Indiens du Nouveau Monde possèdent-ils une âme ? Sont-ils des êtres humains créatures de Dieu, comme nous les Espagnols ? Oui, reconnut Charles Quint. L’âme éparse fut reconnue aux sauvages.

Lire la suite

Billet — Flocons hivernaux

Michel Deguy
par Michel Deguy

Le chagrin

1450 : « Un état de tristesse profonde mêlée d’amertume » (Robert).

Balzac invente la mythologie de la « peau » qui rétrécit. Marc Goldschmit reprend cette figuration clairvoyante dans « la peau du langage » (éditions Kimé, 2020).

La langue se chagrine.

 


D’Olivier Duhamel, ces deux choses :

La condamnation unanime de son habitus lui reproche […]

Lire la suite

Billet — Quatre grumeaux dans le marc de café 2021

Michel Deguy
par Michel Deguy

Du « en même temps »

Les esprits supérieurs (Luc Ferry, tous les dimanches) ne comprennent pas le « en même temps », et croient que « Macron » n’a pas les moyens intellectuels (sic) pour penser son action (rires au centre). Est-ce la peine de discuter avec Ferry de la contrariété non dialectique, de l’article de Freud de 1910 sur […]

Lire la suite

Billet — Pour passer l’an

Michel Deguy
par Michel Deguy

Brexit

À Boris Johnson

Les Anglais n’ont qu’une seule avance sur nous, mais irrattrapable : ils parlent anglais. C’est ce qui aveugle leur vue.

Le Brexit est une erreur et une faute impardonnables. L’Angleterre est un membre européen. Amputée, leur insularité impériale est devenue leur membre fantôme. L’illusion du Commonwealth et de leur enfantement […]

Lire la suite

Billet — Virus et vaccin

Michel Deguy
par Michel Deguy

 Mon propos ici est de capturer le langage du virus pandémique et du vaccin salvateur.

 

Quelle est la pandémie, et quel le virus mondialisé défaisant le monde aujourd’hui ?

Nous pourrions le nommer « Trumpisme » chassant la vérité de l’ancien monde, nuage circumterrestre polluant, mensonge et haine tweetés : réseau des « réseaux sociaux » complotistes, ignorants, superstitieux, […]

Lire la suite

Billet — De la reconnaissance

Michel Deguy
par Michel Deguy

La réduction de sens de la « reconnaissance » à une signification d’intelligence artificielle (IA) est « fatale », comme disait Primo Levi de « la recherche » : nihiliste.

Il n’y a pas deux significations de « reconnaissance », une « propre » du côté de la gnosie (sémiotique), et une « figurée » avec les « connotations » de la gratitude et de la grâce. […]

Lire la suite

Billet — Poétique de l’inégalité

Michel Deguy
par Michel Deguy

Liberté, c’est fraternité de fait dans l’inégalité des conditions, et peut-être grâce à elles ? Quel sens donner à « inégalité » pour faire admettre cette formulation scandaleuse ?

Ce sont les faits, les circonstances sociales et « sociétales » qui nous contraignent à ne plus faire tourner en rond la devise mantra autour de son pivot mais plutôt, sans […]

Lire la suite

Billet — Inside of Africa

Michel Deguy
par Michel Deguy

Les animaux s’ignorent ; ne parlent ni ne se parlent. Regardez la belle image africaine : les grues migratrices volent au-dessus des flamands, qui survolent les gazelles, au-dessus des picoreurs, distants. Ensemble, occupés chacun de leurs congénères.

S’ils parlaient, ils s’invectiveraient aussitôt, et se massacreraient : ils seraient « humains ». L’homme est un animal parlant, allélocidaire.

 


[…]

Lire la suite